top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurCarla Granieri

Troubles de l’équilibre, ça tourne où ça tangue?

Dernière mise à jour : 3 avr. 2022



Il faut d’abord rappeler ce qu’est un vertige et le distinguer de la sensation vertigineuse, où ça tangue, comme si on était sur un bateau.


Le vrai vertige, c’est comme si vous étiez sur un manège: la pièce tourne autour de vous.


Les sensations de déséquilibre (tangage) peuvent également avoir des causes diverses, quand elles sont encore reconnaissables, bien que les plus courantes soient les problèmes vasculaires et les effets secondaires des médicaments.

Les vertiges proprement dits peuvent être classés en vertiges périphériques, s'ils trouvent leur origine dans l'oreille interne, organe dont le compartiment vestibulaire sert à percevoir et à maintenir l'équilibre, et en vertiges centraux, dus à des perturbations du cerveau et du système nerveux central.



Troubles de l’équilibre... quand les oreilles ne vont plus!


Les vertiges périphériques sont du ressort de l'oto-rhino-laryngologiste. Parmi celles-ci, les plus courantes sont:

Vertige positionnel paroxystique, dû à la dislocation des otolithes, c'est-à-dire des micro-calculs dans les fluides qui circulent dans la cloison vestibulaire de l'oreille interne.

Névrite vestibulaire, due à une inflammation du nerf de l'équilibre ou des noyaux nerveux, le plus souvent de nature virale.

La maladie de Ménière, due à un déséquilibre de l'homéostasie hydro-électrolytique de l'oreille interne, qui se manifeste typiquement par des vertiges récurrents et parfois invalidants, associés à des troubles auditifs fluctuants ou persistants.

Vertiges associés à la migraine, dans lesquels les épisodes récurrents de vertiges sont corrélés ou s'interpénètrent de manière variable avec les migraines typiques, et dont le traitement nécessite le travail combiné de l'ORL et du neurologue compétents.


Le diagnostique


La pierre angulaire d'un diagnostic correct est l'anamnèse, c'est-à-dire le recueil de l'histoire des symptômes et des plaintes du patient dans le contexte de son état de santé actuel et antérieur. Une fois cette étape franchie avec soin et patience, un examen vestibulaire clinique, éventuellement accompagné d'autres investigations instrumentales ou radiologiques dédiées, viendra compléter le processus visant à fournir au patient la proposition thérapeutique la plus adaptée à son cas.



Thérapie


Les mesures thérapeutiques à prendre sont individualisées en fonction du patient et du type de vertige. Il peut s'agir de l'administration de médicaments, de l'exécution d'exercices de positionnement ou de postures dans un cadre ambulatoire ou à domicile, ou dans le cadre d'une physiothérapie spécialisée



148 vues0 commentaire

Comments


bottom of page